-A +A
Saurez-vous reconnaître les trésors de Troyes ?

1/ Place de la Libération

Ayant pris le nom de Place de la Libération en 1944, cette place est également appelée Place de la Préfecture (la Préfecture étant juste à côté). Emplacement autrefois occupé par l’abbaye de Notre-Dame-aux-Nonnains, l’église Saint-Jacques et un cimetière, c’est dorénavant une place très appréciée des troyens et touristes. Accueillant en souterrain un parking, la place offre à ses passants des bancs, des jets d’eau et une statue nommée Le Rapt. Sculpture en marbre blanc d’Auguste Suchetet, Le Rapt rappelle l’enlèvement de Proserpine par Hadès. A l’origine, la statue était en bronze mais elle a été fondue en 1942 à la demande des Allemands et remplacée par sa copie en marbre.

2/ Lili

Lili, autrement appelée la Dame au chapeau, est devenue, avec le coeur (cf. n°5), l’un des incontournables de Troyes. Nombre de troyens et touristes se prennent régulièrement en photo à côté d’elle, sur le banc, sur laquelle elle est assise. Sculpture de 1,25m réalisée par le hongrois András Lapis, Lili tient dans ses mains un livre sur les Comtes de Champagne, clin d’œil à l’histoire de la région. Elle regarde en direction de la Cité du Vitrail, et plus particulièrement en direction de la rose qui a été spécialement créée à son effigie, la rose orangée Lili Rosa Rose d’Amour. Tout un symbole pour la romantique cité tricasse !

3/ Monastère de la Visitation

Fondé en 1631, ce monastère a fait l’objet de plusieurs périodes de constructions. Situé au 75 avenue Pierre Brossolette, ce monastère comprend une chapelle (photo) dont le type de charpente est assez rare. C’est dans cette chapelle qu’ont été célébrées les fêtes accompagnant la canonisation de Saint François de Sales.
Chapelle à découvrir lors des Journées du Patrimoine.

4/ Eglise Sainte-Madeleine

Plus ancienne église troyenne dans la mesure où sa nef date du XIIe siècle, cette église est surtout connue pour son magnifique jubé en pierres de style gothique flamboyant. Véritable dentelle de pierres, ce jubé a été construit par Jean Gailde. Dans l’église, on trouve également la statue de Sainte Marthe, l’un des chefs d’œuvre attribué au maître de Chaource.
A côté de l’église se trouve un jardin médiéval appelé Jardin des Innocents, placé à l’emplacement de l’ancien cimetière de l’église Sainte-Madeleine. Avec des tons à dominante verte et blanche, ce jardin n’est accessible au public qu’une partie de l’année.

5/ Cœur de Troyes

Pièce incontournable de Troyes, le Cœur de Troyes est le rendez-vous préféré des amoureux et des touristes. Placé au milieu de la ville, le Cœur orne le canal qui a été requalifié il y a peu. Constitué de nombreux morceaux en acier inoxydable, le Cœur est équipé de lumières rouges qui s’allument le soir. Au gré des passages et de la distance des passants, le cœur s’illumine et « bat » plus ou moins vite.

6/ Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul

Avec ses 1500m2 de verrières, la cathédrale de Troyes mérite qu’on s’y arrête tant le vitrail est ici présent et représentatif de plusieurs périodes (verrières allant du XIIIe au XIXe siècle). Parmi les vitraux, l’un est particulièrement célèbre, c’est le Pressoir Mystique créé par Linard Gontier.
La cathédrale de Troyes a été bâtie sur 400 ans … Imaginez la différence de période entre la construction du château de Chambord et de Beaubourg et vous obtiendrez le même laps de temps écoulé entre le début et la fin de la construction de la cathédrale ! Cette dernière n’a d’ailleurs jamais été achevée, la seconde tour Saint-Paul n’ayant jamais vu le jour faute de moyens.

7/ Rue Emile Zola

Rue commerçante, c’est LA rue qu’il faut voir à Troyes : pour ses nombreux magasins, la déambulation constante des passants et ses nombreuses maisons à pans de bois, restaurées pour la plupart depuis 2004. D’innombrables éléments architecturaux sont à (re)découvrir dans cette rue : abouts de poutres, pilastres, fenêtres, façades, …

8/ Kiosque à musique

Situé dans le Jardin du Rocher, ce kiosque à musique est classé Monument Historique. Restauré en 1999 grâce au mécénat, ce kiosque est le théâtre de certaines animations estivales (concerts, spectacles de marionnettes, …). D’inspiration orientale, il comporte un campanile doré. Sur son pourtour, des noms de personnes sont inscrits dont le nom de Brissonnet, celui qui a offert le kiosque à la ville, mais aussi le nom de compositeurs français de musique.

9/ Hôtel de Ville

Imposante bâtisse de style Louis XIII à laquelle deux ailes ont été adjointes au début du XXe siècle, l’Hôtel de Ville de Troyes se situe sur la place Alexandre Israël qui a été réaménagée il y a peu avec des arbres et fontaines sur le côté. La place est illuminée de jolies couleurs vertes et bleues la nuit, et pendant les fêtes de fin d’année, la mairie s’anime par des jeux de lumière sur sa façade à intervalles réguliers.

10/ Hospice Saint-Nicolas

Ancien Hôtel-Dieu de la Ville, ce bâtiment d’architecture néo-classique est à présent réservé à des logements. Situé rue de la Cité, ce bâtiment impressionne par sa taille et sa blancheur.

11/ Théâtre de la Madeleine

Construit dans la seconde partie du XIXe siècle, cet édifice a été bâti à l’emplacement d’un ancien théâtre vétuste. Ce théâtre possède une magnifique salle typique des théâtres à l’italienne, à dominante rouge et or, et une imposante coupole colorée.

12/ Canal

Requalifié il y a quelques années, le canal est devenu un lieu de balade et de flânerie très apprécié. Construit sur la volonté de Napoléon Ier, il a d’abord servi pour le transport de marchandises diverses. Aujourd’hui, le trafic s’est interrompu mais a laissé place à des étendues d’eau agrémentées de jets et, occasionnellement, de sculptures, affiches ou reproduction géante de tableaux.

13/ Notre-Dame des Trévois

Construite dans les années 1930, cette église est située dans la périphérie de Troyes.  Bâtie en briques et en béton, son architecture originale vaut le détour. Son intérieur, tout d’ocre, de marron et de blanc, orné de mosaïques, autels et statues peut rappeler par certains points l’architecture mauresque.

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.