En France, plus de 51% des foyers français possèdent au moins un animal familier...

Un peu d’histoire :

En Occident, le goût pour les animaux de compagnie n’est pas nouveau. En effet, on en retrouve des traces dès l’Antiquité gréco-romaine.

Durant le Moyen Âge, le chien remporte tous les suffrages, et il est même le symbole de la fidélité. C’est au XVIIIème siècle que les classes moyennes sont conquises par les animaux de compagnie mais, cette fois, aussi bien par les chiens que par les oiseaux et les chats.

De nos jours, l’animal de compagnie est devenu un véritable phénomène de société, avec des produits qui lui sont totalement dédiés.

Et aujourd’hui…

En France, plus de 51% des foyers français possèdent au moins un animal familier, taux de progression resté globalement stable depuis dix ans.

La France est au 1er rang des pays d’Europe possesseurs d’animaux de compagnie avec près de 65 millions de chiens, chats, oiseaux, poissons et autres petits rongeurs partageant la vie des familles. Ces choix sont motivés par «l’amour des animaux», «le besoin d’avoir une compagnie», mais aussi par l’utilité de l’animal.

52,2% des foyers ont choisi la compagnie de chiens ou de chats, 11,6% celle des poissons. Les petits rongeurs sont présents dans 6% d’entre eux et les oiseaux dans 5,2%.

Le chien est l’animal préféré des Français – 26,3% de foyers possèdent au moins un chien – suivi de très près par le chat que 25,9% des foyers ont choisi.

Chiens et chats sont des membres de la famille à part entière et les compagnons privilégiés des enfants. Les animaux ont ainsi acquis une place importante en particulier auprès des personnes isolées, malades ou handicapées. Ils ont donc un rôle psychosocial important.

La place des chiens à Troyes

6 000 chiens vivent dans notre ville, ce qui représente 300 kg de déjections canines par jour.

C’est la raison pour laquelle la Ville de Troyes a décidé d’agir.

Pour favoriser la responsabilisation individuelle, un plan Propreté a été créé avec de nombreuses actions programmées :

  • Réalisation de plusieurs campagnes d’affichage d’incitation à la propreté
  • Distributeurs de sacs «Animo» biodégradables et compostables dans une soixantaine d’endroits appropriés de la ville, y compris à l’office de Tourisme.
  • Création d’une brigade Environnementale assermentée par le Tribunal de Grande Instance et formée par la Police Municipale, afin de sensibiliser les propriétaires de chiens au respect de leur cadre de vie ; mais elle est aussi habilitée, à dresser des contraventions de 1ère classe (de 35€ à 250€) aux maîtres négligents lors de constat de dépôts de déjections canines sur l’espace public.
  • 17 canisites (*) d’ores et déjà implantés pour sauvegarder la propreté des rues et des espaces verts.
    Afin de laisser ces espaces propres, leur nettoyage (ramassage, ratissage, apport de produit…) est effectué régulièrement.
    La date et l’heure du dernier passage sont ainsi affichées à l’entrée des canisites, afin d’informer les utilisateurs, mais également de rassurer les plus réticents.

(*) espaces aménagés, d’une superficie moyenne de 12 à 15 m² - situés à l’entrée des parcs et jardins - où les chiens sont autorisés à faire leurs besoins.