EGLISE SAINTE-MADELEINE

Eglise ,  Site et monument historiques à Troyes
D le Névé
  • De toutes les églises que l’on peut admirer à Troyes, Sainte-Madeleine est peut-être la plus ancienne et certainement l’une des plus belles. On en trouve mention en 1157 : son édification remonterait à 1120, mais elle est reconstruite vers 1200 dans le style gothique qui vient d’apparaître en France.

    Son abside et son chœur sont encore rénovés vers 1500, dans le gothique flamboyant de l’époque. Sa tour carrée de style Renaissance daterait de 1525, comme le portail richement sculpté de l’ancien cimetière situé à droite de l’entrée (aujourd’hui Jardin des Innocents). Le portail principal de l’église est refait au XVIIe s. et la nef restaurée au XIXe s.

    Sainte-Madeleine est remarquable par son célèbre jubé et les vitraux de son chevet, chefs-d’œuvre d’une finesse exceptionnelle que le visiteur admire à portée des yeux. Seuls quelques édifices religieux en France ont conservé un jubé, tribune en pierre élevée entre la nef et le chœur pour porter une chorale et/ou des officiants s’adressant aux fidèles.
    Vers 1503, le clergé de Sainte-Madeleine fait appel aux artisans de la région pour remplacer le vieux jubé de bois. Au même moment, le chapitre de la cathédrale de Troyes cherche un architecte pour construire son portail.
    Jean Gailde, qui a collaboré à l’édification du chœur de Sainte-Madeleine, se voit refuser son projet pour la cathédrale, mais est choisi ici. On dit qu’il a voulu venger son éviction par les chanoines en se surpassant pour créer la dentelle de pierre que l'on peut découvrir aujourd’hui. À la fois concepteur et sculpteur, il a été enterré sous son chef-d’œuvre. A l’origine, le jubé était polychrome ; il est blanchi comme tous les murs de l’église au XVIIIe s.

    Le chœur de l’église offre de superbes exemples de vitraux de l’École troyenne au début de la Renaissance, caractérisés par un dessin appuyé, des coloris éclatants et un grand raffinement technique. Voyez le bel Arbre de Jessé (début XVIe s. ), La Genèse, ou Les perles de saint Éloi, montrant le travail d’un atelier d’orfèvre, vitrail réalisé en 1506 par Nicolas Cordonnier pour cette corporation.
  • Environnement
    • En centre ville
  • Médias
Prestations
  • Activités
    • Concerts
  • Services
    • Information
    • Visites groupes libres
    • Visites guidées
    • Visites individuelles libres
Ouvertures
  • Du 1 avril 2017
    au 31 octobre 2017
  • Du 1 novembre 2017
    au 31 mars 2018
  • Lundi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 18:00
  • Mardi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 18:00
  • Mercredi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 18:00
  • Jeudi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 18:00
  • Vendredi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 18:00
  • Samedi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 18:00
  • Dimanche
    14:00
    - 18:00
  • Lundi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 17:00
  • Mardi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 17:00
  • Mercredi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 17:00
  • Jeudi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 17:00
  • Vendredi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 17:00
  • Samedi
    9:30 - 12:30
    14:00 - 17:00
  • Dimanche
    14:00
    - 17:00
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Eglise Sainte-Madeleine :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
1 avis
Excellent
  • exceptionnel!

    quel bonheur de voir un jubé alors qu'on n'en trouve plus dans cet état de conservation exceptionnel. Même les enfants ont été impressionnés.

    ,