Commune de 15km², comptant 700 habitants, les « Mergeotins », elle est à 15,1 kilomètres au Nord de Troyes. Desservie par la D78, elle est située à environ 10 minutes de la sortie 22 – Charmont-sous-Barbuise de l’A26 reliant Calais à Troyes.

Mergey est installée entre le bois dans lequel s’écoule Le Melda, le long duquel est encore visible un lavoir, et des étendues de champs. Pourvue d’une école maternelle et élémentaire, Mergey offre un cadre de vie champêtre, où maisons rurales, corps de fermes, et maisons modernes se côtoient.

Le long de la D78 est visible l’église Saint-Sulpice-et-Saint-Julien bordée de son cimetière. Inscrite à l’inventaire supplémentaire en 1951, sa nef du XIIIe siècle a été détruite au cours de la seconde guerre mondiale par des bombardements. Son abside et son transept sont eux datés du XVIe siècle et toujours élevés. Les vitraux datés du XVIe siècle sont classés monuments historiques dès 1913. L’église conserve un mobilier en partie classé monument historique dont un retable du XVIe en calcaire dans lequel est intégré un Christ en Croix en bois polychrome, et trois statuettes, Saint Antoine en bois également, et Saint Nicolas et Saint Jean en calcaire. L’ensemble de ces pièces est également daté du XVIe. 

A quelques mètres de l’église, sur le bord de la D78, le monument aux morts rend hommage aux « Enfants de Mergey morts pour la France » au cours des première et seconde guerres mondiales. Sur une colonne carrée, couronnes de lauriers, armes, casques, palme de la victoire et croix de guerre symbolisent cet hommage.