Commune d’environ 16km², comptant un peu plus de 515 habitants, les « Laubressellois », est située à 16,9 kilomètres à l’Est de Troyes. Desservie par la D48 et la D186, elle est à 7 minutes de la sortie 23 – Thennelières de l’A26 reliant Calais à Troyes.

Pourvue d’une école maternelle et élémentaire. Elle est membre des communes du Parc naturel régional de la forêt d’Orient. Le plaisir des yeux se trouve simplement en naviguant dans le village où les maisons en pierre de taille et à colombage encore habitées aujourd’hui, plongent les visiteurs de Laubressel dans un cadre champêtre.

Ce cadre bucolique a été le théâtre d’un combat acharné entre les troupes de Napoléon menées par le maréchal MacDonald et le général de Rottembourg contre les troupes russes le 3 mars 1814. Un tableau réalisé par Jean-Charles Langlois et conservé à la fondation Thiers (Paris) illustre la violence de la bataille.

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption visible à l’arrière-plan de l’huile sur toile, témoin de ces affrontements, a été classée aux monuments historiques en 2003. Bâtie au XVIe siècle, quelques ajouts ont été réalisés au cours des années suivant sa construction et jusqu’au XIXe siècle avec l’installation de son porche en brique. Ses vitraux du XVIe sont également classés monuments historiques. Ses voutes aux nervures nombreuses et saillantes dynamisent et enrichissent la structure de l’église. Elle comporte par ailleurs un trésor de la sculpture en bois polychromé champenoise classé monument historiqueSaint-Georges sur son cheval terrassant le dragon est daté de 1470-1480 témoigne du savoir-faire champenois mêlé aux grandes iconographies chrétiennes. Il a été exposé à l’exposition « Le Beau XVIe siècle – chefs-d’œuvre de la sculpture en Champagne » présentée en 2009 dans l’église Saint-Jean-au-Marché à Troyes.

A quelques mètres de l’église, un obélisque orné de la palme, rend hommage aux morts de la première guerre mondiale.