Commune de 13 km², comptant environ 675 habitants, les « Fontenais », elle est située à 16,4 km à l’Ouest  de Troyes, desservie par la D15, D33 et D660, et à environ 5 minutes de la sortie 20 – Torvilliers de l’A5 en provenance de Paris.

Distinguée d’une fleur par le label villes et villages fleuris, elle accueille le groupement scolaire et l’accueil de loisirs Fontvannes-Bucey-Messon. Inauguré en 2013, l’architecture contemporaine de l’édifice s’ouvre d’un côté sur les espaces verts longeant la Vanne et ses chemins de promenade, et de l’autre sur le stade et la salle polyvalente. Deux associations sportives proposent de s’évader en vélo ou en course à pied dans la commune et ses environs.

La commune verdoyante et vallonnée est le point de départ de La Vanne, cours d’eau qui lui donne son nom. La source de la Vanne est recouverte par un lavoir, dit « lavoir-halle », récemment restauré il est façonné de poutres en bois qui rappellent à la fois les halles des villages et les maisons en pan de bois de la cité troyenne.


L’église Saint Alban surplombe la source et son lavoir, l’esplanade sur laquelle elle repose offre une vue dégagée sur les collines du Pays d’Othe. Datée originellement du XVIe siècle elle a été entièrement reconstruite en 1821, mais son retable en bois représentant le jugement dernier, unique dans l’aube, est le témoin de sa première vie. Daté du XVIe siècle, il est classé monument historique depuis 1895. D’autres pièces de son mobilier sont classées monuments historiques, notamment un buste en céramique de Edme François Congniassé Desjardins de Fontvannes du XIX et plusieurs statuettes de saints en calcaire polychromé du XIVe et du XVIe siècle.

 A la sortie du village en direction de Macey sur la D15, une stèle en l’hommage de Bernard Dulou, résistant au cours de la seconde guerre mondiale, marque la mémoire de la commune. Tandis que le long de la route principale, un obélisque commémore « ses enfants morts pour la patrie » lors de la première guerre mondiale.