Commune de 17km², comptant environ 1320 habitants, les « Payntiers », se situe à 14,8 km au Nord de Troyes. Desservie par la D20, la D165, la D442 et la D619, elle est à 15 minutes de la sortie 22 – Charmont-sous-Barbuise de l’A26 reliant Calais à Troyes.

Payns est détenteur de deux fleurs du label villes et villages fleuris. La commune dispose d’une école maternelle et une école élémentaire. Elle est encadrée par les champs, les bois et la Seine participant au caractère pastoral qui entoure les légendes du village.

Hugues de Payns, chevalier de la fin du XIe et du début du XIIe siècle, mort en 1136-37, il a participé au concile de Troyes et est ainsi fondateur de l’ordre des templiers. Premier maître du temple, il a fait ériger une commanderie à Payns. Aujourd’hui disparue, elle est, parait-il encore visible à certains moments de l’année. Mais le Musée des Templiers a réalisé une maquette afin de visualiser cette bâtisse et fait revivre la passion des templiers au cœur du village de Payns.

L’église de l’Assomption-de-la-Vierge qui se trouve à l’entrée du village sur la route principale en provenance de Troyes, est un exemple frappant des constructions du XIXe siècle puisant dans les  architectures du passé. La nef, le transept, le clocher sont prétextes à s’élever et rappellent les effervescences gothiques. Elle conserve deux éléments de mobilier classés monuments historiques : une Vierge à l’enfant et une Piéta, toutes deux en calcaire et datées du XVIe siècle.

Payns se souvient et honore ses morts tombés au cours de la première et seconde guerre mondiale. Sur la route principale un soldat poilu en plein mouvement commémore sur un piédestal les « enfants de Payns morts pour la France » entre 1914 et 1918. Sur un petit chemin, accessible par la rue des Maupas, une stèle commémore les 4 civils fusillés le 22 août 1944.