Commune de 11km², comptant environ 300 habitants, les « Feugeois », elle est à 14,7 km de Troyes. Desservie par la D15 et la D677, elle est à 3 minutes de la sortie 22 – Charmont-sous-Barbuise de l’A26 reliant Calais à Troyes.

Feuges est au cœur de la plaine recouverte par les champs impliquant une grande activité agricole. Ces grands espaces sont typiques des paysages au Nord de la ville de Troyes. Elle est liée aux communes voisines de Charmont-sous-Barbuise et Vailly notamment par le regroupement pédagogique. Ainsi Charmont-sous-Barbuise ouvre ses classes, mais également sa médiathèque aux habitants de Feuges. Les festivités du village sont organisées par le comité des fêtes.

L’église Saint-Benoit date du XIIe siècle. C’est l’une des plus anciennes églises romanes de l’aube dont l’architecture n’a pas été dénaturée, mais elle a été restaurée au XVIe et comporte une verrière du XVIe siècle classée monument historique et représentant l’adoration des bergers. Son chevet (l’arrière comprenant le cœur et l’abside), est plat et non arrondit, témoignant de l’influence rurale des constructions sacrées en campagne au XIIe siècle. L’église est inscrite aux monuments historiquesdepuis 1972 et renferme un trésor de la sculpture en bois polychromé. Le Christ en croix monumental (1,82 x 1 ,74), daté du dernier quart du XVIe siècle, est classé monument historique depuis 1911. La richesse et la finesse des détails, la qualité d’assemblage et de sculpture, tant que sa taille imposante, apportent une intensité à l’œuvre et accompagnent l’expression de la douleur retenue du Christ. Les yeux fermés et les sourcils froncés, les Christ en croix étaient destinés à accompagner les croyants dans leur compassion et leur prière. Aujourd’hui reconnu comme une œuvre incontournable du XVIe siècle champenois, il était exposé lors de l’exposition  « Le Beau XVIe siècle : chefs-d’œuvre de la sculpture en Champagne » présentée en 2009 dans l’église Saint-Jean-au-marché à Troyes.

Site internet de la commune