Commune de 6,7km², comptant un peu moins de 430 habitants, elle est située à 23,3 km au Sud-Est de Troyes. Desservie par la D619 et la D43, elle est à 12 min de la sortie 23 – Thennelières de l’A26 reliant Calais à Troyes.

Pourvue d’une école élémentaire, Montiéramey, commune du parc régional de la forêt d’Orient, offre un espace de vie remarquable où préservation du patrimoine historique et naturel s’allie avec le développement du territoire. 

Dans la rue de la gare à l’Est de la commune, l’ancienne station ferroviaire est toujours en place et témoigne de l’architecture des gares de village.

Au centre du village, la rue de l’église conduit à Notre-Dame-de-l’Assomption. Datée pour sa nef et ses bas-côtés de l’époque romane (X-XIIe), son transept et son abside sont eux du XVIe siècle. Depuis 1840, elle est inscrite aux monuments historiques. Le mobilier de l’église de Montieramey compte plus d’une trentaine d’objets classés monuments historiques. Un retable et ses deux sculptures d’ange, le tout en chêne polychromé et doré datant du XVIIe siècle, un bénitier du XIVe siècle, deux calices en argent repoussé, ciselé et doré du XIXe, une châsse de Saint-Victor en chêne, peint, et agrémentée de bronze du XVe et XVIIe, une Vierge à l’enfant en céramique du XIXe, une huile sur toile, L’assomption, du XVIIe exécutée par Jean Nicot dans l’atelier de Nicolas Poussin. Bien d’autres objets sont classés, et notamment des sculptures de saints en calcaire, comme L’éducation de la Vierge, polychromée, elle date de 1520-1530, et sur un thème qui incite à l’éducation religieuse pour les femmes, les détails et la qualité d’exécution du vêtement montre que le soucis esthétique est conjoint des préoccupations morales. Elle a été présentée à l’exposition « Le Beau XVIe siècle – chefs-d’œuvre de la sculpture en Champagne » présentée en 2009 dans l’église Saint-Jean-au-Marché à Troyes.


Devant l’église, le monument aux morts rend hommage aux morts de la première guerre mondiale. Rue de l’Abbaye au Sud de Montiéramey, réside une abbaye bénédictine fondée en 837, est classée aux monuments historiques depuis 2001. Reconstruite au XVIIe et XVIIIe siècles, il subsiste aujourd’hui des bâtiments comme le logis abbatial, une grange et le pigeonnier.

Site internet de la commune