Commune de 11,8km², comptant environ 3070 habitants, les « Patrocliens », qui doivent leur nom au patronage de la chapelle par Saint Patrocle où était enterré et celui qui a donné son nom à la ville : Saint Parres, qui a subi son martyre sur la colline le Mont des Idoles en 275 où était installé le village.  La commune est attenante à Saint-Julien-les-Villas, Pont-Sainte-Marie et Troyes dont elle est à 4km du centre-ville. Elle est à 10 minutes de la sortie 21 – Saint-Thibault de l’A5 en provenance de Paris et à 5 minutes de la sortie 23 – Thennelières de l’A26 reliant Calais à Troyes.

Comme le démontre la découverte d’une dizaine de sarcophages en 1981, Saint-Parres-aux-Tertres est occupée depuis le IIIe siècle. La ville a su parcourir les siècles et est aujourd’hui au cœur du développement économique comme l'illustrent les quatre zones commerciales situées à la sortie Est de la commune mais les 3 fleurs décernées par le label villes et villages fleuris démontrent son attachement à son cadre de vie et son environnement. Manifestations culturelles, associations sportives et de loisirs, équipements mis à dispositions sont autant de facteurs qui participent à la vie de Saint-Parres-aux-Tertres.

En face de la mairie se trouve l’église dédiée à Saint-Pierre, datée du XVIe siècle. Classée monument historique en 1942, elle est typique des constructions de la région avec ses vaisseaux de la même largeur et de la même hauteur, c’est ce que l’on nomme une « église-halle ». Malgré tout, plus ces églises ont de travées, plus elles sont allongées. Celle de Saint-Parres-aux-Tertres fait partie des plus étirées avec 5 travées. Au Sud de l’église, son portail présente un tympan fait d’une verrière, et ses vitraux datés du XVIe sont classés monuments historiques depuis 1894.

Aux côtés de la mairie, le monument aux morts de la première guerre mondiale date de 1950 – le précédent a été détruit au cours de la seconde guerre mondiale. En arrivant de Troyes, à droite après le pont traversant la Seine, une stèle commémore les 11 militaires morts aux combats le 15 juin 1940, lors de la Bataille de France qui a eu lieu en mai-juin 1940.

Site internet de la commune

Hébergements

Restauration