Commune d’environ 5,3km², comptant près de 6905 habitants, les « Sancéens », qui prennent leur nom de l’ancienne appellation de la ville. Saceium à l’époque romaine, puis Sancey Saint-Julien au XVe du nom d’un soldat romain converti au catholicisme et martyrisé. Sancey est abandonné pour Saint-Julien, puis est ajouté la mention des « villas », en 1919 pour affiner la nomination et rappeler les belles heures de la commune au siècle des Lumières. Charles Perrault, Jean de la Fontaine, Boileau et Fontenelle venaient en effet très souvent séjourner au Château des Cours à Saint-Julien (détruit depuis 1945). Saint-Julien-les-Villas est situé au Sud-Est de l’agglomération troyenne, et attenante à Bréviandes, Saint-Parres-aux-Tertres et Troyes, elle est à 4km de son centre-ville.

Aujourd’hui Saint-Julien-les-Villas accueille plusieurs lieux phares de l'agglomération troyenne : la Maison du Patrimoine qui valorise le patrimoine, notamment local, et la recherche universitaire sur celui-ci ;  ainsi que l’un des plus importants sites de magasins d’usine en Europe : Marques Avenue, qui reçoit la visite de millions de visiteurs tous les ans. Composée de parcs, pistes cyclables et coins d’eau, la commune offre un cadre de vie agréable aux Sancéens, récompensé de 3 fleurs par le label villes et villages fleuris. Saint-Julien-les-Villas proposent également des équipements sportifs et de loisirs, services et associations, commerces et entreprises qui dynamisent la vie sancéenne.

Au centre de la commune, en face de la mairie, l’église Saint-Julien-de-Brioude honore de sa dédicace ce soldat romain martyrisé à Brioude en Auvergne. Datée à l’origine du XVIe, elle a été reconstruite entre 1871 et 1879 en employant le style néo-gothique. Classée monument historique en 1981, son mobilier est également de grande facture, notamment des sculptures polychromées et dorées, une Piéta et un Christ de pitié – attribué au Maître de Chaource, sont tous deux classés monuments historiques à titre d’objets depuis 1908.

Dans le cimetière, les monuments aux morts des première et seconde guerres mondiales, rendent hommages aux sancéens tombés au combat. 

Site internet de la commune