Commune de 10,48km², comptant 12 634 habitants, les « Chapelains », est  attenante à Troyes. A 3km de son centre-ville, les deux communes sont reliées par les bus mais également par des pistes cyclables. Accessible directement depuis la rocade, La Chapelle-Saint-Luc est située à une dizaine de minutes de la sortie 20 – Torvilliers de l’A5 en provenance de Paris.

La Chapelle Saint-Luc présente un mélange harmonieux d'espaces naturels et d'urbanisation agréable, salué par trois fleurs du label villes et villages fleuris. L'espace commercial y est idéalement situé, au cœur des différents quartiers, et participe au dynamisme de la commune. La Chapelle Saint-Luc est un espace privilégié de la culture. Son centre culturel Didier Bienaimé propose une programmation riche et variée : expositions, théâtre, musique, concerts et spectacles jeune public. Son parc naturel des Etangs de Fouchy, est un véritable havre de paix, ponctué d’étangs et de verdure.


Au XIXe siècle, l’installation de la Malterie de Champagne et des ateliers de la Compagnie des Chemins de Fer de l’Est, en fit une des principales communes de l’Aube. Après les dommages causés par la seconde guerre mondiale, elle fut reconstruite et un musée a ouvert ses portes en 2000.

Au Nord-Est de la Chapelle-Saint-Luc, rue Jules Ferry se situe l’église dédiée à Sain-Luc, érigée au XVIe siècle. Classée monument historique depuis 1907, elle présente un plan en croix avec la particularité du double transept particulièrement en vogue dans les constructions auboises du XVIe siècle. Ses vitraux du XVIe, restaurés de nombreuses fois depuis le milieu du XIXe siècle, sont classés monuments historiques depuis 1894, et font partie de la collection champenoise des vitraux du Beau XVIe. A ses côtés le monument aux morts de la première guerre mondiale laisse reposer le casque, le fusil et la palme de la victoire sur son obélisque. Au nord de la rue du Général Sarrail se trouve la deuxième église chapelaine dédiée au Sacré-Cœur et construite entre 1953 et 1954.