Du XVIIe s.- XXIe

XVIIe-XVIIIe siècles

La ville perd de ses pouvoirs avec le centralisme d'Etat (de 27000 habitants sous Louis XIV, on passe à 13000 sous Louis XV).

  • 1745 : Apparition des premiers métiers à bonneterie, activité qui confèrera à Troyes son titre de Capitale de la Bonneterie.

XIXe-XXe siècles

  • 1814 : Campagne de France de Napoléon, qui fit ses études à l’Ecole Militaire de de Brienne le Château dans l’Aube. 
  • Troyes et le nord de l'Aube sont durement touchés.
  • 1870 : occupation par l'armée prussienne.
  • 1939/1945 : 4 ans d'occupation allemande. Le centre-ville échappe aux bombardements. Au lendemain de la Libération de Paris, le 26 Août 1944, le Général américain Patton délivre Troyes. La technique utilisée par l’armée américaine pour la libération de Troyes est toujours enseignée à l’Académie Militaire de West Point (USA).
  • 1963 : Charles de Gaulle, Président de la République, est accueilli à Troyes.

XXe-XXIe siècles : Troyes, la ville aux mille couleurs

Troyes est un chef d’œuvre en noir et blanc colorisé. Le décor idéal pour un cinéaste qui enverrait ses mousquetaires ferrailler dans une atmosphère de ruelles médiévales. Sans renier l’héritage du Moyen-Age, la ville, dans sa physionomie actuelle, date pourtant de la Renaissance. De ce que l’on appelle ici « le Beau XVI° siècle », tant la cité s’est épanouie durant cette époque de révolution culturelle et artistique.

Cinq cents ans plus tard, Troyes vit une seconde renaissance.
Dans les années 60, la première restauration de maison à pans de bois (1963-64), la « Maison du Boulanger » a fait date. Le mouvement s’accélère au milieu des années 90 avec l’introduction de badigeons colorés de pigments naturels, de décors peints sur les façades, de fenêtres sculptées et ouvragées. Jusqu’à l’approbation en 2003 d’un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre ancien.
Troyes la monochrome est prise d’une frénésie de gaieté, se laisse emporter par une exubérance de couleurs. Un véritable feu d’artifice pour célébrer le passage du nouveau millénaire.

Vert, rose, jaune, bleu, rouge, c’est à qui brillera du plus vif éclat aux yeux des visiteurs émerveillés.