SPORT POUR TOUS : sport populaire

Sports et loisirs ,  Conférence ,  Sortie nature ,  Sports nautiques à Saint-Julien-les-Villas
  • Mardi 27 septembre, René MOUSTARD, ancien dirigeant sportif national animera un débat autour des problèmes liés au sport.
    Les réponses à notre sondage sont nombreuses car « Le sport est devenu un phénomène social qui intéresse et concerne toute la population, les sportifs et les non-sportifs. » R.M.
    Les questions soulevées sont « l’argent et le sport », « Le marché autour du sport », « le dopage », « les femmes et le sport », « Le sport-spectacle ». Ce dernier qui attire les foules n’est pas nouveau, mais les investissements financiers qu’il mobilise , si !
    La société a donc changé, car en 1934, avec la création de la FSGT (Fédération Sportive et Gymnique du Travail), le monde des usines peut accéder à des activités sportives gratuites, en particulier les femmes ( basket, volley, cyclisme). Le Front Populaire excellera dans le développement de ce qu’on appellera « le sport rouge » puis le « sport populaire » opposé au « sport bourgeois ».
    Ces notions s’opposaient alors. Léo Lagrange disait : « c’est du côté des grandes masses qu’il faut porter le plus grand effort.
Nous voulons que l’ouvrier, le paysan et le chômeur trouvent dans le loisir la joie de vivre et le sens de leur dignité.
    Mais peut-on faire aujourd’hui un lien entre « sport de masse » promoteur de civisme et de citoyenneté et « sport de haut niveau (l’excellence sportive ») déterminé par une politique nationale. ?
    Sport éducatif / sport marchandise / sport amateur / sport commercialisé/ sport santé / sport loisir / sport engagé dans la course aux records du monde... Il s'agit de réalités très distinctes expliquera notre invité René Moustard.
    L’apprentissage de l’effort (dont la douleur), le dépassement de soi, mais aussi l’esprit d’équipe, la camaraderie, les vertus éducative et civique, tout cela existe-t-il encore ?
    Le sport n’a-t-il plus pour certains qu’un rôle de distraction (le « sportif » télévisuel), devenir même une sorte « d’opium du peuple », en « distrayant », détournant le spectateur des problèmes sociaux et politiques du moment ?
    Dangereux encore le dopage, lié aux performances exigées par le sportif, mais aussi côté public, les violences entre supporters où se mêle hélas le racisme.
    Depuis l’annonce faite par un Américain désirant racheter l’ESTAC, il faudrait peut-être créer, autour du sport, un groupe de réflexion qui comprendrait des sportifs, des associations, des citoyens. S’il y a tant d’argent qui circule, peut-être pourrait-on l’utiliser autrement, me suggère un sportif chapelain !
  • Tarifs
  • Gratuité
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Sport Pour Tous : Sport Populaire :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Sport Pour Tous : Sport Populaire, soyez le premier à en laisser un !