Exposition - Frédéric GARNIER

Culturelle ,  Exposition à Troyes
F Garnier (c) MdB
  • Du mardi au dimanche de 15h à 19h sauf jours fériés

    Depuis longtemps déjà, Frédéric Garnier, à travers ses installations, ses œuvres sculptées ou dessinées questionne le spectateur sur le statut d’humain. Qu’elles soient détournées du fondement religieux de notre civilisation occidentale, qu’elles soient sociologiques ou culturelles, ses transpositions interpellent la société avec légèreté, par l’utilisation de matériaux modernes et la mise en scène de mythes contemporains.

    Cette nouvelle exposition pose un regard sur des sujets graves.
    Frédéric Garnier ancre sa démarche dans l’actualité et l’histoire qui se répéte et fait tant de bruit en ce début de siècle : la migration des peuples.
    Qu'elle soit due aux crises politiques, aux guerres ou qu’elle soit économique, la vague migratoire à laquelle nous assistons aujourd’hui est hors de contrôle.
    Frédéric Garnier, artiste engagé, professeur, père de 4 enfants, animateur de camps d’ado, ne peux rester insensible àces dizaines de milliers d’êtres humains fuyant la guerre ou la misère, ces hommes, femmes et enfants qui se retrouvent contraints à l’exode.
    Il nous interroge sur le sens de l’éthique des sociétés occidentales au regard des visages des populations du Sud dont la vie, pour certains, semble avoir si peu de prix. Il restitue à ces réalités devenues si tristement banales tout leur poids de drame politique, en nous interpellant avec des œuvres allégoriques, marquées du « Chemin de croix » que prennent les migrants avant d ‘arriver sur une terre d’asile. A travers des objets bétonnés, sortes de mémoire du périple, son œuvre symbolise la poussière des villes détruites, le bagage psychologique de ces migrants qui partent sur la route, qui quittent leurs racines pour un ailleurs.
    Frédéric Garnier questionne le statut du migrant, du réfugié, mais aussi et toujours, celui de l’humain.
    A l’heure ou des milliers de kilomètres de murs sont en train d’être érigés pour séparer les peuples en les dressant les uns contre les autres, l’occident n’est il pas Terre d’empathie, de fraternité et de solidarité ?

    Frédéric Garnier a été résident des ateliers GINKGO de 2004 à 2006. Cette étape fut un véritable tremplin pour concrétiser des projets gigantesques : exposition in situ au musée du Touquet en 2005 et le prestigieux Salon de Montrouge en 2006.
    Il obtint aussi une meilleure visibilité régionale et nationale.
    Fin 2006, il remporte le 1% culturel du nouveau Commissariat de Troyes qui sera mis en situation en 2009. En avril 2009, Frédéric Garnier expose au centre d’art contemporain PASSAGES lors de la dépose du 1% culturel. Ses vidéos partent pour le Palais de Tokyo. En 2010 Frédéric Garnier expose à l’espace Canopy à Paris, au Musée du Touquet, en 2011, la ville de Reims lui offre une exposition personnelle à l’ancien collège des jésuites. Depuis se succèdent de nombreuses expositions dans la galerie Géraldine Banier à Paris qui le suis fidèlement, au Centre d’Art contemporain La Porcherie de Dijon et en 2015, La Médiathèque de Troyes Champagne Métropole accueille son exposition inspirée de la guerre 14-18 (…)
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Exposition - Frédéric Garnier :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Exposition - Frédéric Garnier, soyez le premier à en laisser un !